Université Lille 2 Droit et Santé
42, rue Paul Duez
59000 Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 96 43 43
Fax : +33 (0)3 20 88 24 32
Contact
7-avril-2017 09:32 Il y a : 167 jour(s)
Catégorie(s) : Recherche, Communication

Finale régionale Ma thèse en 180 secondes : 2 doctorants de l'Université de Lille se distinguent.

La finale Hauts-de-France, qui opposait 11 doctorants, a eu lieu le 5 avril 2017 au siège de région.

Deux étudiants de l'Université de Lille se sont démarqués :

- Prix du jury : Marie Hechelski pour la présentation de son sujet de thèse sur l'Intérêt d'un amendement phosphaté, sur des sols fortement contaminés par les éléments métalliques, en vue d'élaborer à partir de biomasses végétales, des catalyseurs hétérogènes supportés utilisables en synthèse organique

Voir sa prestation, Marie Hechelski représentera la région Hauts-de-France, lors de la demi-finale qui se déroulera le 13 juin à Paris.

- Prix du public : Alexandre Antolin pour la présentation de son sujet de thèse Études d'un cas de censure éditoriale dans les années 50 : Ravages de Violette Leduc


Le jury pour la région Hauts-de-France était constitué de :

- M. Alexis Bondu, datascientist au Datalab Crédit agricole Paris

- Mme Valérie Devillaine, journaliste scientifique

- Pr. Ahmed El Hajjaji, directeur de l'Ecole doctoral en sciences, technologie et santé, Université de Picardie Jules Verne

- M. Sébastien Farin, journaliste scientifique, encyclopédie Universalis, directeur de la communication chez Ineris

- Pr. Jean-Christophe Jovilet, directeur adjoint de l'Ecole doctorale sciences humaines et sociales, Université de Lille - sciences humaines et sociales, président de jury

- Mme Yvonne Tassou, présidente de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) Nord


Retrouvez toutes les informations sur le concours Ma thèses en 180 secondes et l'ensemble des candidats de la région Hauts-de-France

Le concours Ma thèse en 180 secondes, initiative conjointe du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et la Conférence des présidents d’université (CPU) au plan national, donne la possibilité à de jeunes doctorants de faire comprendre au plus grand nombre, des années de recherche. L'enjeu d'une telle manifestation est double : rendre la science accessible à tous et témoigner du dynamisme de la recherche française.