Université Lille 2 Droit et Santé
42, rue Paul Duez
59000 Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 96 43 43
Fax : +33 (0)3 20 88 24 32
Contact
6-déc.-2017 08:57 Il y a : 8 jour(s)
Catégorie(s) : Communication

Inauguration du terrain de football synthétique Jean-Claude CAZIN

Après 15 ans d’expoitation intensive dans le cadre des formations en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS), des activités du service commun des activités physiques et sportives (SCAPS) et des associations conventionnées, l’Université a investi dans ce nouvel outil de dernière génération qui offre à l’ensemble de ses utilisateurs plus de confort, plus de sécurité, pour une meilleure qualité des enseignements. Cet investissement fait du complexe sportif universitaire José Savoye un lieu de pratique et de vie étudiante incontournable à l’aune de la création de l’Université de Lille.

Né en 1935 à Lille, et décédé en 2011, pharmacien, professeur des universités en 1969, Jean-Claude CAZIN fut chef du laboratoire de Pharmacodynamie, puis chef du service de Pharmacologie de Lille de l’Université de Lille, Droit et Santé, de 1982 à 2000.

Grand sportif, il appréciait particulièrement le football, en tant qu’école de la vie. Très attaché à l’intégration de l’université dans la Société par le sport, il créa ainsi, dès 1971, l’équipe corporative de l’Université, Droit et Santé (Lille II), toujours engagée dans le championnat de football interentreprises. Abonné depuis son plus jeune âge au LOSC, y ayant débuté sa carrière en minimes, il bâtit l’équipe des professions de Santé (Fédération Internationale du Sport Médical pour l’Aide à la Recherche sur le Cancer), puis l’équipe de Lille II Pharma (Fédération Nationale du Sport Universitaire) et les mena toutes deux aux titres de championnes de France.

Sur le terrain qui portera désormais son nom, il a joué des centaines de matchs officiels ou d’entrainements, par tous les temps. Il y a tenu tous les rôles, en arpentant chaque centimètre carré, en tant que joueur, juge de touche ou arbitre. Il l’a connu bordé de grands arbres, muni de poteaux de rugby, sans banc de touche, sans éclairage, puis équipé de lumières blafardes sur une seule longeur. Il a vu sa couleur : rouge (schiste), blanche (cendrée, puis sable), puis verte, synonyme d’une surface synthétique dure comme du béton. Il était présent à l’inauguration de la seconde génération, plus moelleuse, par Jean-Pierre Papin.