Université Lille 2 Droit et Santé
42, rue Paul Duez
59000 Lille - France
Tél. : +33 (0)3 20 96 43 43
Fax : +33 (0)3 20 88 24 32
Contact
9-juin-2017 09:00 Il y a : 45 jour(s)
Catégorie(s) : agScientifique

New public management, néolibéralisme et perte de biodiversité

Journée d’études du CERAPS le 09.06 sur le Campus Moulins de l'Université de Lille 1, place Déliot à Lille - salle R.348

Quand ?

09.06

Où ?

Campus Moulins de l'Université de Lille
1, place Déliot à Lille
salle R.348

Quoi ?

Journée d’études « New public management, néolibéralisme et perte de
biodiversité »

Comité d’organisation : Clémence Guimont, doctorante en science politique à Lille (CERAPS, UMR 8026) ; Rémy Petitimbert, doctorant en science politique à Lille (CERAPS, UMR 8026), Bruno Villalba, professeur des universités en science politique, AgroParisTech, (CERAPS, UMR 8026).
9 h – 9 h 30 : Accueil
9 h 30 – 9 h 35 : Ouverture de la Journée
9 h 35 – 9 h 50 : Introduction (Rémy Petitimbert et Clémence Guimont)
9 h 50 – 11 h : Axe 1 (Première partie) : rôle et influence du néolibéralisme et du new public management dans la prise en charge de la perte de biodiversité :
Animé par Elise Poisnel, doctorante en science politique à Lille (CERAPS, UMR 8026) discuté par Denis Couvet, professeur des universités en écologie, Directeur du département écologie, Museum national d’histoire naturelle (CESCO)
- Alissia Gouju, doctorante en sociologie à l’Université de Lorraine, Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales : « Les plans paysages, un outil néo-managérial de la perte de biodiversité ? »
- Lionel Prigent, Martin Claux, Frédéric Bioret, Maîtres de conférences en
géoarchitecture à l’Université de Brest : « Le patrimoine naturel, garantie de protection ou contribution à un mécanisme d’enrichissement ? Une gestion différenciée délicate des espaces de biodiversité. Exemples de la pointe du Raz et du cap Fréhel »

11h-11h15 : Pause Café

11h15 – 12h15 Axe 1 (Seconde Partie) : rôle et influence du néolibéralisme et du new public management dans la prise en charge de la perte de biodiversité :
Animé par Helen Ha, doctorante en science politique à Lille (CERAPS, UMR 8026) discuté par Leslie Carnoye, post-doctorante à l’Université Catholique de Lille, "RSECO" ETHICS – EA 7446

- Rémy Petitimbert, doctorant en science politique à l’Université de Lille, (CERAPS, UMR 8026) : « Les Paiements pour Services Environnementaux : une extension de la biopolitique au vivant non humain ? » (titre provisoire).
- Audrey Rivaud, Maître de conférences en science économique à l’Université Paul Valery Montpellier 3, ARTDEV (UMR 5281), Claudine Houssard, ancienne directrice du Conservatoire des Espaces Naturels Languedoc Roussillon, Benoît Prévost, Maître de conférences en Science économique à l’Université Paul Valery Montpellier 3, ARTDEV 2 (UMR 5281) : « L’intendance territoriale : une alternative à la gouvernance néolibérale pour la conservation de la biodiversité dans les espaces naturels ? »
12h15 – 13h45 : Déjeuner
13h45-15h Axe 2 : Méthodes et instruments du new public management : quel statut pour la perte de biodiversité ?
Animé par Pauline Vanryssel, doctorante en science politique à Lille (CERAPS, UMR 8026) discuté par Géraldine Froger, Professeure des Universités en économie à l’université Toulouse – Jean Jaurès,
LEREPS (EA, 4212) et Caroline Lejeune, Post-doctorante en Science politique à l’Institut de Géographie et de Durabilité, UNIL Lausanne.
- Blandine Mesnel, doctorante en science politique à Sciences Po Paris, Centre d’études européennes, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie : « Les limites des normes et standards dans le gouvernement des pratiques agroenvironnementales. Une réflexion à partir de la mise en oeuvre de la politique agricole commune en France et en Espagne. »
- Charlotte Bigard, doctorante en écologie au CEFE-CNRS, Université Paul-Valéry, Montpellier : « De la théorie à la pratique de la séquence Eviter-Réduire-Compenser (ERC) : éviter ou légitimer les pertes de biodiversité ? »
- Marion Ernwein, post-doctorante en géographie à l’université d’Oxford : « « Optimiser les ressources managériales grâce à l’intelligence végétale », ou l’agentivité du vivant comme outil du New Public Management »
15h-15h15 : Pause Café
15h15 – 16h15 Axe 3 : Néolibéralisme, new public management et crise de biodiversité : quelles conséquences pour les sciences humaines et sociales ?
Animé par Marie Drique, doctorante en science politique à Lille (CERAPS, UMR 8026) discuté par Valérie Boisvert, Professeure ordinaire en économie écologique à l’Institut de Géographie et de Durabilité, UNIL Lausanne.
- Clémence Guimont, doctorante en Science politique à Lille (CERAPS, UMR 8026) : « Quand la crise de la biodiversité oblige le New public management : perspectives épistémologiques »
- Leslie Carnoye, post-doctorante à l’Université Catholique de Lille, "RSECO" ETHICS – EA 7446 : « Les services écosystémiques, de nouveaux dispositifs idéologiques de la croissance verte ? L’exemple du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut »
16h15 – 16h45 : Conclusion (Bruno Villalba, Rémy Petitimbert et Clémence Guimont)

 

 L'évènement a été établi grâce au soutien de l'AgroParisTech, de l'association Développement durable & Territoires, du CERAPS, de l'Université de Lille et d'ExtraCités.

L’entrée est libre mais l’inscription est obligatoire. Merci de signaler votre présence à l’adresse mail suivante : dossierbiodiversiteddttagada[at]gmailtsointsoin.com